Usage du numérique dans un cours de philosophie et participation active des élèves.

Usage du numérique dans un cours de philosophie et participation active des élèves.

Pendant mon cours pour éviter le décrochage de l’attention et de la compréhension je change souvent de support avec les élèves.
1) Après une introduction à une notion et l’étude d’un texte, il me reste souvent une demie heure durant laquelle je leur passe un documentaire. Par exemple un documentaire Arte sur les origines du langage, cela fait un très bon complément pour illustrer le cours sur le langage, ils doivent prendre des notes et me rendre un questionnaire que je leur ai donné, grâce à cette méthode les élèves trouvent plus facilement des exemples dans leurs dissertations.

 


2) Pendant que je développe un point précis, par exemple -quels sont les différents modes de communication des animaux?-, je trace un tableau en demandant de décrire 3 ou 4 mode de communication d’animaux, la fonction et l’analyse que nous pouvons en faire par rapport au type de langage. Pour cela je demande aux élèves de se mettre par 4 et de chercher ensemble. Un des élèves « secrétaire » va ensuite remplir le tableau.

3) Lorsque il y a beaucoup à écrire j’explique les notions et termes complexe et je projette le cours au tableau numérique, je surligne les éléments qu’ils doivent prendre en note, afin de leur apprendre à faire des fiches de synthèse et à écouter en retenant l’essentiel.

4) J’illustre souvent mes cours avec des tableaux, des images, des oeuvre d’art ou des extraits de films.

5) En partant des termes du chapitre, je donne la parole aux élèves pour qu’ils proposent leur définition, à partir de leurs mots je construit l’accroche de mon cours.


6) Je donne un sujet de dissertation, je fais trois colonnes au tableau, les élèves doivent trouver les titres des parties. Je divise la classe en trois camps et ils doivent défendre le mieux leur camp avec des arguments que je note au tableau. A partir de cela nous faisons une dissertation.