Expérience d’Ateliers d’écriture en classe de terminale

 

 

Expérience d’Ateliers d’écriture en classe de terminale

 Avant de faire part de mes propres expériences, je propose ici un lien vers un site qui transmet déjà une expérience très détaillée de l’atelier d’écriture en philosophie et dont voici un extrait pour donner envie de lire le reste : 
 » – tout d’abord, il s’agit d’éveiller la curiosité des élèves, et de les impliquer dans la réflexion, en leur faisant prendre conscience de la dimension à la fois universelle et singulière des problèmes abordés : ils appartiennent à tous, et parce qu’ils appartiennent à tous, ils appartiennent à chacun. D’une certaine manière, ils sont beaucoup plus intimes que des « problèmes personnels ». Demander à des élèves de raconter une expérience particulière, ou d’inventer une histoire touchant un thème du programme, ou de faire leur propre portrait, doit leur permettre de comprendre que leurs représentations, leurs souvenirs, leurs opinions parfois les plus banales, peuvent constituer le matériau d’une réflexion critique qui les éclairera en retour sur ce qu’ils pensent et sur ce qu’ils sont. Autrement dit, les problèmes philosophiques « les regardent », ils ne s’en rendent pas toujours compte spontanément, leur demander d’écrire (même si cela ne relève pas d’une écriture proprement philosophique) les aide à opérer cette prise de conscience. »

Pour lire la suite rendez-vous sur ce site : http://www.enseignerlaphilosophie.fr/gfen/travaux-decriture-en-cours-de-philosophie-par-jean-gilbert/